Film : de la vigne au vin

La vinification pour les nuls, et en image !

C’est ainsi que je conçois cette série de vidéos qui commence aujourd’hui. Au fil des semaines, nous suivrons les étapes d’élaboration du vin à partir du moment crucial que sont les vendanges. Avec comme témoins principal François Mikulski, viticulteur à Meursault, nous suivrons depuis les vendanges les moments clés de la vie d’un vigneron et nous essaierons de comprendre quelles sont les étapes cruciales pour faire un grand vin.

Première partie : vendanges J-1

A la veille des vendanges, l’objectif est simple : récolter au bon moment. Il existe de nombreuses méthodes pour déterminer la maturité de la vigne et des raisins (aspect des feuilles, couleur du pépin, …) mais dans le doute, les viticulteurs ont souvent recours à des prélèvements. Analysés par des laboratoires oenologiques, ils permettent d’affiner certains paramètres et de prévoir plus précisément la maturité et donc, la date optimum des vendanges.

Deuxième partie : début des vendanges

Après une année de travail aux vignes, voici venu le début de la récolte. Au delà des folkloriques tablées joyeuses, c’est avant tout un moment crucial où une grande partie du travail se joue. Excitation et doutes se mèlent habituellement dans l’esprit des vignerons. Mais pas pour notre viticulteurs, qui commencent serein cette vendange 2010.

Troisième partie : raisins blancs, pressage immédiat

Pour le chardonnay et l’aligoté, les deux cépages de raisins blancs bourguignons pas excellence, c’est aussitôt vendangé, aussitôt pressé. Le jus de raisin repose ensuite dans une cuve pour le « débourbage » : les parties plus solides se déposent dans le fond et seront évacuées. Comment fonctionne le pressoir, quelles sont les premières impressions sur cette récolte ? La réponse en image …

Quatrième partie : égrappage et macération des rouges

Contrairement aux raisins blancs, qui sont immédiatement pressés, les raisins rouges doivent macérer, pour que les éléments indispensables au vin (les tannins, la couleur) présente dans la peau du raisin passe dans le jus. Egrappage, température de la fermentation, le viticulteur a alors de nombreux décisions à prendre, en fonction du type de vin qu’il veut élaborer.

Publicités

8 réflexions sur “Film : de la vigne au vin

  1. Pingback: De la vignes au vin, avec François Mikulski à Meursault (troisième partie) « L'actu du vin

    • Bonjour,

      Je n’ai pas de DVD, vous pouvez le regarder sur ce site et le partager sur you tube.
      Il reste 2 épisodes de ce film en cours de montage ….

      Merci pour votre intérêt !!

  2. Bonjour Marthe !
    Toute cette série de vidéos est excellente ! Merci pour ce magnifique travail et de le partager avec nous. Je me suis permis de les ajouterégalement sur notre blog caveshardy.com afin de les mettre en avant et les faire découvrir à nos visiteurs avec un lien en dur vers votre blog que j’apprécie vraiment.
    Bernard Hardy (webmaster de caveshardy.com)

  3. Pingback: De la vigne au vin, avec François Mikulski à Meursault (quatrième partie) « L'actu du vin

  4. Bonjour Marthe,

    Très belle série de vidéo qui donne une bonne vision du processus de vinification. On voit que êtes journaliste car c’est très bien filmé.

    Je dois prochainement aller donner un coup de main pour les vendanges chez Philippe Joly, le domaine de la Croix de Mission à Marange silvange en Moselle. Je vais essayer de réaliser aussi un petit reportage vidéo sur cette journée.

    A très bientôt et bravo pour site plein d’info intéressante sur le vin et l’oenologie !

    Richard

    • De la vendange à la bouteille,le vigneron arrive à « imaginer »que c’est une véritable construction génétique unique.C’est une véritable évolution dans le temps,huit à neuf mois,quelle coïncidence,pour donner naissance à ce nouveau né,et de là on trouve le terme dans notre jargon:élevage du vin.Oui,en effet c’est une véritable passion,qui ne peut venir que d’un véritable passionné,pour deviner,à l’avance,le devenir de ce « nectar » dans 10, 15 ou 20 ans,sans être déçu et faire plaisir à celui qui va poser cette bonne bouteille sur sa table,l’offrir aux regards des envieux,la présenter,en parler et la présenter dans les verres « chantants »,scintillants,avec des jambes de danseurs,nous rappelant « Le Lac des cygnes ». Les excellents vins,c’est la différence qui existe entre un tableau de Maitre,et une photo.

  5. Bravo Marthe, vidéos enrichissantes, concentrées sur l’essentiel et très pédagogiques. Merci aux « acteurs » pour ce partage de leurs connaissances sur la magie de la transformation du raisin en grand vin !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s