L’actu du vin fête ses 2 ans, son 100ème article et vous fait gagner 1 bouteille de Meursault et 10 places pour le Grand Tasting

2 ans d’existence, un compte rond avec 100 articles au compteur, L’Actu du Vin vous dit merci et pour fêter ça je vous fait gagner 10 invitations pour le Grand Tasting les vendredi 30 nov et samedi 1er décembre au Carrousel du Louvre ainsi qu’une bouteille de Meursault du domaine familial. 

Une fois n’est pas coutume, je sors de ma réserve pour fêter ce deuxième anniversaire et ce centième article. Je n’aurais jamais imaginé que ce blog prendrait autant d’importance dans ma vie personnelle et professionnelle.

Un grand merci à tous les vignerons et professionnels du vin qui m’ont fait confiance et m’ont accordé un peu de leur précieux temps pour m’aider à mieux comprendre cet univers et un grand merci à tous ceux, de plus en plus nombreux, qui suivent ce blog et me donnent aussi envie de continuer à y consacrer une grande partie de mon temps.

On me demande souvent à quoi sert ce blog. Ce blog ne « rapporte » rien mais m’a déjà tellement apporté. Il m’a permis de vivre des moments vineux uniques et inoubliables, de rencontrer des personnes qui font désormais partie de ma vie à part entière.

Un anniversaire sans cadeaux, c’est comme un verre de  Meursault sans gougères …

J’arrête les violons. Passons aux cotillons !

Pour concrétiser ce Grand Merci, je vous invite à venir au Grand Tasting de Paris. Le Grand Tasting, c’est une manifestation hors norme, un salon dont les vins ont tous été agréés par Michel Bettane et Thierry Desseauve. Vous pourrez y déguster de grand vins et rencontrer les producteurs. Il a lieu vendredi et samedi au caroussel du Louvre. (3O novembre et 1er décembre donc).

Et parce que mon cœur est bourguignon (pour ceux qui ne l’auraient pas compris au travers des lignes de ce blog et de mes publications sur Facebook et autres, mes grands parents étaient viticulteurs à Meursault, il s’agit du domaine Pierre Boillot), je vous propose également de gagner une bouteille de Meursault Goutte d’Or du domaine maison (oui sur la photo c’est un Meursault Charmes, je sais …).

Comment on fait ? C’est très simple, il vous suffit de laisser un commentaire en bas de cet article  avec votre nom et une adresse mail valide ! Les 10 premiers qui laisseront un commentaire gagneront leur entrée pour le Grand Tasting. Une main innocente tirera au sort parmi tous les commentaires (espérons qu’il y en ait plus que 10, donc) pour désigner celui ou celle qui gagnera la bouteille. Attention, vous avez 24h pour participer, clotûre du concours demain à 16h !

Merci encore à tous !

Murisaltement votre.

Marthe

Copyright photo : Aurélien Ibanez pour Bourgogne Live Prod (et un spécial merci aux Bourgogne Boys, si fidèles amis)

David Khayat, cancérologue, recommande une consommation modérée de vin

David Khayat est professeur de médecine, cancérologue, oncologue et mène de nombreuses recherches contre le cancer. Il est néanmoins l’un des plus fervent défenseur de la consommation modérée de vin. Elle assurerait une bonne santé, c’est ce que l’on appelle le « french paradox ».  Rencontre avec celui qui a été désigné homme de l’année 2012 pour La Revue du Vin de France. 

« Je suis un grand amoureux des vins en général. Je fais partie de ces scientifiques et de ces médecins, qui considèrent que le vin, consommé avec modération, quand c’est un produit bien fait et de qualité, est plutôt quelque chose contre lequel on ne peut pas dire (en tout cas, pas dans ma spécialité, la cancérologie), qu’il ait d‘impact négatif sur la santé. »

« Le Haut Comité de Santé Publique continue aujourd’hui de recommander une consommation modérée de deux verres par jour en moyenne chez la femme et trois verres en moyenne chez l’homme. Évidemment il s’agit d’une consommation modérée. Elle participe à travers ce qu’on explique le « french paradox ». Grâce au resvératrol et à tous les polyphénols que le vin contient, c’est un produit plutôt de bonne santé. »

Le vin, produit de civilisation qui a permis à l’humanité de se développer

« Il faut arrêter de diaboliser la consommation modérée de vin. C’est comme pour tout, il y a des chauffards qui roulent trop vite et qui créent des accidents. Pour autant, conduire normalement sa voiture sa aide beaucoup dans la vie, ça aide au commerce, aux échanges, à la communication … C’est exactement pareil pour le vin. »

« Le vin est un produit de civilisation. L’homme a civilisé la vigne, mais je crois qu’on peut dire que le vin et la vigne ont civilisé l’homme à travers le temps. Ca a permis à l’humanité de se développer à une époque où l’eau n’était pas potable (voir sur le sujet le reportage sur le vin au Moyen Age) donc oui je suis un défenseur de la consommation raisonnée de vin. »

Pour en savoir plus sur les rapports entre santé et vin

Interview réalisée lors de la dégustation du millésime 2010 de l’Union des Grands Crus de Bordeaux 

Une nouvelle cuvée, et une application iPhone pour la Vente des Vins des Hospices de Beaune

Une nouvelle cuvée vient d’être offerte pour la Vente des Vins des Hospices de Beaune, il s’agit d’un Échezeaux Grand Cru cuvée Jean-Luc Bissey. Cette 46e cuvée sera mise en vente le 18 novembre.
Ce vignoble constitue un don de Monsieur Jean-Luc Bissey, qui fait partie d’une famille de viticulteurs établie dans la région depuis quatre générations.
Les vignes se situent dans « Les Echézeaux du Dessus », là où le coteau devient légèrement en pente, vers « Les Rouges du Bas ». Elles ont été plantées par le père de Monsieur Bissey à partir de 1945, après son retour de la guerre. La parcelle fait 43 ares (10 ouvrées) et est située à mi-coteau.

Echézeaux devient ainsi en 2012 le troisième Grand Cru de la Côte de Nuits dont les vins sont offerts à la vente par les Hospices, après le Mazis-Chambertin depuis 1976 et le Clos de la Roche depuis 1991.

La vente des vins comme si vous y étiez ! 

La 152ème vente de vins des Hospices de Beaune aura lieu le 18 novembre à Beaune. Pour suivre en direct toute l’actualité des Hospices de Beaune, vous pouvez télécharger gratuitement l’ application iPhone lancée par la Maison Albert Bichot.

 

Arnaud Ente, vigneron à Meursault, homme de l’année pour Bettane et Desseauve

Chaque année, le Guide Bettane et Desseauve distingue un « homme de l’année ». Pour succéder à Christine Vernay (Condrieu), les deux célèbres dégustateurs choisissent cette année Arnaud Ente, vigneron à  Meursault (Bourgogne).

Pour ce vigneron qui travaille ses quatre hectares de vignes avec son épouse et deux ouvriers viticoles, « c’est une vraie surprise, je ne pensais pas que le domaine pouvait être hissé à ce rang, à ce niveau  » s’étonne Arnaud Ente. « On ne fait pas partie du gotha, des grands domaines, donc c’est une réelle surprise. On fait un très gros travail en vignes, et  d’années en années, on a accumulé de l’expérience, des connaissances, qui ont nourri un travail, et qui nous a permis d’énormément progresser. C’est un travail qui reste très traditionnel, dans la pure tradition bourguignonne. »

« Un talent exceptionnel »

« Arnaud Ente a un tout petit vignoble à Meursault, nous avons vu ses progrès depuis quelques années. » explique Michel Bettane. « Il est arrivé à une maîtrise de la viticulture et de la vinification qui fait que je pense que ce sont les vins les plus aboutis en matière d’équilibre d’ensemble, de travail, de toute la Bourgogne, et peut être même du monde entier en matière de chardonnay. C’est un talent exceptionnel. »

Arnaud Ente, c’est le choix de Michel Bettane, comme le raconte Thierry Desseauve. L’enthousiasme de Michel Bettane pour ce vigneron ne laissait aucune place au doute :  » quand il a cet état d’excitation, je sais qu’il ne se trompe pas, et je sais qu’il faut y aller ! Evidemment ça doit être lui notre homme de l’année et c’est aussi notre travail, c’est aussi parfois de mettre en avant des vignerons que la grande majorité des amateurs ne connaissent pas. On est très fiers de l’avoir fait avec Arnaud Ente.   »

Arnaud Ente, 12 Rue de Mazeray, 21190 Meursault (dégustation sur rendez vous)

Classement de Saint Emilion : réaction de Silvio Denz (Château Faugères et Péby-Faugères)

Silvio Denz, propriétaire des Château Faugères et Château Peby Faugères voit ses deux châteaux promus Grands Crus Classés par le nouveau classement des grands crus de Saint Emilion. 

L’annonce sera confirmée lors de la conférence de presse qui se tiendra ce jeudi soir vers 18h mais Silvio Denz a reçu le courrier tant attendu : ses châteaux de Faugères et Péby-Faugères sont désormais classés en Grand Cru Saint Emilion, une « récompense » pour le travail accompli et surtout pour ses équipes comme il me l’a confié :

Retrouvez tous les résultats du nouveau classement sur le site de La Revue du Vin de France 

Appelation Corbières : bilan d’une communication tournée vers internet

Corbières, c’est un tiers du vignoble de la région Languedoc et plus de 1 700 producteurs, une sérieuse envie de séduire les jeunes consommateurs. L’année dernière, le syndicat a donc initié une campagne de communication novatrice tournée vers les réseaux sociaux. 

Xavier de Volontat, le président de l’AOC des vins de Corbières fait le bilan de cette stratégie de communication tournée vers  internet.

Voir la page Facebook de l’AOC Corbières ainsi que le blog participatif.

Voir également cet article sur le blog du Vinocamp et cette interview par Wine Paper

Le Blanc Limé sort de l’oubli

Le Blanc Limé est un apéritif traditionnel du Sud Ouest fabriqué à base de sauvignon blanc et de limonade. Une boisson tombée en désuétude que Jean Pierre Xiradakis, chef du restaurant Bordelais La Tupina, et la famille Ducourt (vignobles Ducourt) ont décidé de remettre au goût du jour.

“Ce nom de Blanc Limé à une forte charge émotionnelle, tout le monde connaît le Blanc Limé dans le Sud Ouest” raconte Jonathan Ducourt. La carte nostalgie est donc jouée à fond avec une etiquette retro et une bouteille un façon limonade “Le challenge était de retrouver l’esprit de cette boisson, tout en y apportant un peu de finesse” explique Jonathan Ducourt.  Il fallait notamment veiller au bon dosage des ingrédients pour obtenir une boisson agréable mais ni trop sucrée ni trop marquée par les arômes.

Après plusieurs mois de tests et de dégustation, la recette était au point. Deux tiers de sauvignon blanc (provenant des domains Ducourt), arômes naturels de citron, citron vert et orange, arômes naturels de fleurs comme la camomille, un peu de sucre, mais pas seulement. Il y a une part de secret aussi …

Grâce à une machine spéciale dont s’est équipée la famille Ducourt, la mise en bouteille de cette “boisson aromatisée à base de vin” se fait au domaine. C’est à ce moment là que se fait l’addition de gaz carbonique qui donne ses fines bulles au Blanc Limé. Le capsulage et l’étiquetage se font à la main.

Pour l’instant la production est assez confidentielle car ce n’est que la première année que ce Blanc Limé nouvelle version est commercialisé. Mais le pari semble réussi, il a notamment déjà été adopté par les Bordelais et la famille Ducourt envisage déjà de l’exporter à l’étranger.

Informations pratiques:  Vous pouvez trouver le Blanc Limé pour 7 euros en moyenne,  chez Cashvin à Bordeaux ou sur C Discount.

A lire également : L’article de Audrey Cuisine et la recette du Cognac Limé, cocktail à base de Blanc Limé, par Miss Vicky Wine .