Une dégustation en live sur twitter : une première en France

Organiser une dégustation de vin et la faire partager en temps réel via internet au plus grand nombre. Voici le pari inédit en France relevé par quelques internautes vinophiles. Avec un résultat encourageant.

Trois producteurs assis dans une cave voutée beaunoise. Olivier Leflaive (Puligny), Bernard Van Berg (Meursault) et Véronique et Bernard Bonnin (Meursault). Ils dégustent l’un après l’autre les vins de chacun. Au fil des bouteilles, les questions sont plus faciles, et les viticulteurs se découvrent à travers leurs vins.

Une dégustation normale. S’il n’y avait, sur l’autre bout de la table, des ordinateurs (à coté desquels on trouve également quelques verres). Devant eux, François Desperriers et Aurélien Ibanez (du webzine Bourgogne Live) et Miss Vicky Wine, blogueuse. Leur mission : retranscrire en temps réel ce qui se dit et ce qui se déguste … un exercice difficile.

L’événement est inédit, en France uniquement. Aux Etats Unis, il y a déjà eu des précédents. Le 25 mars dernier, sur une initiative de Josh Wade (drinknectar.com), une dégustation en ligne de Washington merlot a été organisée. Josh Wade bénéficie d’une audience très vaste puisqu’il tient le blog sur le vin le plus vu aux Etats Unis.

Après le Washington Merlot, place au chardonnay. Cépage le plus répandu dans le monde qu’un autre Américain, Rick Bakas a décidé de mettre à l’honneur. Il a donc lancé le mouvement : la journée du 6 mai devenait la journée du chardonnay. Et qui dit chardonnay, dit également Bourgogne : c’est là que ce cépage est né et que les plus grands crus de ce vin blanc sont produits.

Deux Bourguignons se sont donc lancés. Répondant à l’initiative de Rick Bakas, François Desperriers et Aurélien Ibanez (du webzine Bourgogne Live) ont entrepris d’apporter leur contribution à cette journée. Ils ont mis sur pieds en quelques jours cette dégustation presque improvisée.

Une audace récompensée par une large couverture médiatique (voir plus bas) mais qui a un peu peiné à trouver son public. Aux Etats Unis, le site de micro-blogging Twitter sont extrêmement développés alors que sa fréquentation en France reste embryonnaire. Au final, Bourgogne Live (en français) et Miss Vicky Wine (en anglais) ont tenté de créer une émulation sur ce site, en décrivant l’ambiance et le contenu de la dégustation presque minute par minute. Mais l’audience et la réactivité n’ont pas été à la hauteur de leurs espérances.

Curieux, les viticulteurs se sont également prêtés à un exercice inédit pour eux. Véronique Bernard-Bonnin, viticultrice à Meursault y voit une opportunité de communiquer de manière différente.

Pour Olivier Leflaive, intérêt de cette soirée, c’est avant tout la rencontre avec les autres viticulteurs et l’échange avec eux autour des vins. Internet, twitter, il avoue lui même n’y rien comprendre et ne pas vraiment s’y intéresser, sauf si c’est pour faire la promotion du Bourgogne …

De leur coté, les initiateurs de cette dégustation se félicitent avant tout d’avoir réuni autour d’eux trois producteurs de vin très différents. Ils envisagent toutefois quelques améliorations pour les fois prochaines.

Cette première n’a eu qu’une faible audience sur sa cible directe (les amateurs de vin utilisateurs de twitter). Cette initiative a en revanche eu un impact énorme par l’intermédiaire de la presse traditionnelle. France Inter, France 3, le Bien Public (presse quotidienne régionale), Bourgogne Aujourd’hui ont relaté cet événement. Une couverture médiatique inespérée qui a salué la motivation de Bourgogne Live et le dynamisme des nouveaux médias du vin.

Publicités

7 réflexions sur “Une dégustation en live sur twitter : une première en France

  1. Merci beaucoup pour cet article très complet qui reflète très bien cette soirée un peu spéciale!
    Comme pour toutes les premières, on a un peu essuyé les plâtres…avec de très bons vins et des vignerons très ouverts…même au web 2.0 et ces geeks et geekettes 😉
    Cheers!

    • Bonjour!
      j’ai trouvée l’idée excellente, et je souhaiterais la reproduire!
      Je ne suis en aucun cas vigneronne, mais travaille pour l’Association pour la Promotion des Vins et Spiritueux en Amérique du nord (nous sommes situés à Montréal).
      Depuis plus de 10 ans, l’équipe accompagne le développement commercial de viticulteurs issus des principaux pays viticoles sur les marchés canadien et américain, et je souhaiterais avant l’été organiser une dégustation via twitter.
      Peut-être auriez-vous quelques conseils?
      N’hésitez d’ailleurs pas à y participer!
      Merci d’avance,
      Charlotte Paris
      http://www.apvsa.wordpress.com

  2. Superbe article!
    Je suis très content d’avoir été au cœur de l’organisation de cet évènement.
    De superbes rencontres, de très bons vins… un bon moment quoi !
    Rendez-vous pour l’édition Pinot Noir ! à suivre !
    Avec son lot de nouveautés et d’améliorations.
    Marthe, merci pour ce reportage.
    A bientôt

  3. Très bonne analyse, objective, à tête reposée, de l’événement. Content d’y avoir participé (on sent qu’on était partie prenante à quelque chose d’inédit) mais en même temps conscient d’avoir lancé plusieurs bouteilles à la mer (qui sait ce qu’est Twitter dans le -vrai- monde du vin en France voire en Europe en mai 2010 ?). En tout cas, ce qui fait très plaisir, c’est que ceux qui ont pris la chose à coeur sont de véritables passionnés du vin et non des bullshiters du web-vineux.

  4. Très bonne analyse.
    Il ne faut pas passer à côté du fait que même si nous étions moins d’une dizaine de twitter français cela a énormément pesé à l’échelle internationale.
    Ce n’est pas prétentieux de dire ça. C’est factuel. Regarde la liste des Top Contributors sur What the Hashtag?! (http://wthashtag.com/Chardonnay) et les volumes de conversations par pays sur Wine Everybody (http://www.wineeverybody.com/beta/search.php?keywords=chardonnay++). Le vin de Bourgogne a reconquit ses parts de voix (ses ambassadeurs aussi;-))
    Il faut rappeler qu’à l’origine l’événement à été lancé par Rick Bakas pour promouvoir le chardonnay de la Napa.
    Ce qui est triste c’est que le Bureau Interprofessionnel des Vins de Bourgogne ait été complètement absent car tout celà est à son plus grand bénéfice.
    Pas si triste que ça en fait…car Bourgogne Live a maintenant je crois toutes les cartes en main pour monétiser;-)
    Vas-y François : passe à l’acte;-D

  5. @ Frédéric Bekaert: « bullshiters du web vineux » lol

    @Philippe Hugon: Merci pour tous ces chiffres qui montrent bien pendant la soirée la visibilité du Chardonnay bourguignon…
    Pour ce qui est du business modèle de Bourgogne Live (jeune Bébé de 10 semaines…), nous y réfléchissons toujours…
    Si tu sais lire dans les cartes de Tarot… 😉

  6. Pingback: Les dégustations nées du net : Vicky Wine Tasting « L'actu du vin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s