Iino Mizuki et son Bistro un coup, l’esprit Lapierre à Tokyo

capture-decran-2017-01-07-a-20-58-48capture-decran-2017-01-07-a-20-45-37

Ambiance feutrée, cuisine de saison, vins natures et précis, Bistro un coup (oui Bistro, sans « t ») est un restaurant français orchestré par Iino Mizuki, passionné de vins français. Depuis 2011 cet ancien stagiaire de Marcel Lapierre régale quotidiennement une clientèle aisée et organise deux fois par an une journée cochon à la broche dans un esprit très beaujolais.

Poussez la porte de ce restaurant et vous trouverez un bar. Un long bar derrière lequel Iino Mizuki officie, tire bouchon à la main, sourire aux lèvres. Les tables sont disposées le long des larges fenêtres, l’ensemble est clair et épuré. Et à coté d’une porte en bois où l’on peut lire « cave », un mur recouvert de dédicaces, le livre d’or de l’endroit autour d’une caricature de Marcel Lapierre. Bistro un coup est un endroit décalé et raffiné. 

capture-decran-2017-01-07-a-20-55-59capture-decran-2017-01-07-a-20-55-09capture-decran-2017-01-07-a-20-58-25capture-decran-2017-01-07-a-22-54-07

Le maître des lieux est francophile et francophone, il fût stagiaire de Marcel Lapierre, vigneron célèbre et fameux bon vivant de Morgon dans le Beaujolais de 2003 à 2004. Au cours de ces deux années passées en France, il a visité plus de 140 domaines. De retour à Tokyo, il a travaillé dans un bar à vin avant de créer son propre restaurant : Bistro un coup. 

Lapierre, Pacalet, Clos Rougeard, Overnoy, Richaud,… La carte des vins exclusivement française n’est pas très longue mais choisie avec une exigence : privilégier les vins avec de faible taux de sulfites ajoutés. De son apprentissage en France, Iino Mizuki a gardé de nombreux contacts parmi les vignerons du Beaujolais et d’ailleurs. Il travaille avec les certains vignerons depuis une dizaine d’année. On trouve une vingtaine de vins au verre et beaucoup de très belles bouteilles. 

capture-decran-2017-01-07-a-20-57-01capture-decran-2017-01-07-a-22-47-45capture-decran-2017-01-07-a-20-54-33

capture-decran-2017-01-07-a-20-56-39 capture-decran-2017-01-07-a-20-57-22

 

 

Côté cuisine, on trouve une cuisine du marché, légère et fraiche et quelques classiques comme le poulet rôti. La clientèle est à 40% étrangère, puisque le restaurant est situé dans le quartier très aisé des ambassades. Ouvert midi et soir, le restaurant devient volontiers bar à vin dans la soirée. Deux fois par an Iino Mizuki organise une journée spéciale avec cochon à la broche et dorades en croute de sel. Encore un hommage à Marcel Lapierre, qui organisait de son vivant de véritables banquets chez lui pour le 14 juillet avec 300 copains autour de 4 cochons à la broche… 

 

Infos Pratiques :

Pour tout savoir sur Bistro un coup, consultez leur page Facebook ou leur site internet

 

capture-decran-2017-01-07-a-23-15-42capture-decran-2017-01-07-a-23-15-26  capture-decran-2017-01-07-a-23-14-56 capture-decran-2017-01-07-a-23-26-35 capture-decran-2017-01-07-a-23-24-10 capture-decran-2017-01-07-a-23-15-14 capture-decran-2017-01-07-a-23-27-05  capture-decran-2017-01-07-a-23-14-09capture-decran-2017-01-07-a-23-13-57  capture-decran-2017-01-07-a-23-12-42capture-decran-2017-01-07-a-23-13-01

Publicités

Où boire un verre à Beaune ? La bonne adresse : « les vins de Maurice »

Capture d’écran 2013-05-31 à 16.01.16

Les vins de Maurice, c’est l’endroit où l’on rentre pour boire un verre et où au final, on passe toute une soirée. À Beaune, ce ne sont pas les endroits où boire un verre qui manquent, mais ce bar à vin / cave à manger est devenu un incontournable, grâce à une sélection de vins de « vignerons passionnés » de toute la France et de quelques belles assiettes de très bons produits.

Le naturel, les bons produits, le respect de la nature, Maurice est d’abord tombé dedans tout petit, grâce à sa famille d’agriculteurs. C’est sa rencontre avec Olivier Cousin, vignerons ligérien grand partisan des « vins natures » qui va lui faire découvrir le vin autrement et aiguiser sa curiosité pour les « vignerons passionnés ». Une curiosité qui devient une passion et se concrétise en 2012 avec l’ouverture à Beaune des « Vins de Maurice ».

Les « vignerons passionnés, ce sont « des vignerons qui passent plus de temps à la vigne qu’à la vinification » explique Maurice. « Ce sont des petits domaines qui ont moins de 5 ha de vignes, des domaines qui restent à taille humaine et qui respectent l’éco-système. » Une sélection engagée, résolument tournée vers les domaines en bio ou en biodynamie et les vins natures (la cave a d’ailleurs été sélectionnée par Antonin ici ). La grande majorité des vignerons référencés ici sont des vignerons qui participent au salon La Dive Bouteille.

Maurice a également fait le pari de proposer une large sélection de vins non bourguignons. « Je propose des vins de Corse, du Jura, de la Loire, d’Alsace, de Côtes du Rhône, … le but étant de sélectionner uniquement les meilleurs domaines de chaque région. » Une offre de choix pour les Beaunois curieux de voir ce qu’il se fait ailleurs qui contribue au succès de l’endroit.

« On est à la fois bar à vin, cave à manger, magasin de vin … Il y a un côté très convivial ici, presque familial : tout le monde se connaît ! Il y a surtout des gens du coin qui viennent, il y a quelques touristes bien sûr mais en général ils ne se retrouvent pas ici par hasard, se sont souvent des importateurs de vins. La grande partie de ma clientèle est constituée de professionnels du vin.

Sur l’ardoise, on trouve aussi quelques suggestions pour accompagner ces bonnes bouteilles : quelques tartes salées, et sucrées des planches, … »L’idée de base est très simple : prendre les meilleurs produits possible, les plus haut de gamme, et les travailler le plus simplement possible. C’est mon cuisinier, un ancien de chez Bernard Loiseau à Saulieu, qui s’occupe de confectionner ces quelques suggestions, toujours avec des produits de saison ».

Mon conseil : réservez avant de venir pour être sur d’avoir une table, même pour 2 personnes. L’endroit est charmant avec sa petite cour intérieur mais relativement confidentiel (quelques tables uniquement). Et surtout laissez vous guider et surprendre pour le choix des vins par Maurice et sa souriante petite équipe !

Capture d’écran 2013-05-31 à 16.01.34Capture d’écran 2013-05-31 à 15.26.59Capture d’écran 2013-05-31 à 15.26.33 Capture d’écran 2013-05-31 à 16.02.12Capture d’écran 2013-05-31 à 15.27.11Capture d’écran 2013-05-31 à 15.25.54 Capture d’écran 2013-05-31 à 16.02.56Capture d’écran 2013-05-31 à 15.27.21

Infos Pratiques : 

Les Vins de Maurice, 8, rue Fraysse, 21200 – Beaune
Ouvert du mardi au samedi de 10h à 22h. Réservation conseillée. Formules repas à 15 €, charcuteries, fromages pour accompagner les dégustations de vins.

Plus de bonnes adresses à consulter ici

Où boire un verre à Meursault ? Les Terrasses de Citeaux chez Philippe Bouzereau

Terrasses de Citeaux Meursault

Dans la série « Où boire un verre ? », en revenant de Puligny, arrêtons nous à Meursault. Ce village phare de la Côte de Beaune ne dispose pas réellement de bar à vin ou de cave à vin (les cordonniers sont bien les plus mal chaussés) mais il existe quelques caveaux de dégustations de vignerons ouverts toute l’année. Celui de Philippe Bouzereau, les Terrasses de Citeaux, vaut particulièrement le détour. 

La vue est à couper le souffle. A quelques mètres de la place du village, un clos entoure le Château de Citeaux, vieux de plus de 10 siècles. C’est là, face aux vignes, que Philippe Bouzereau propose la découverte des vins du domaine familial. Plusieurs formules dégustations entre 5 et 12 euros s’offrent au visiteur, qui sera guidé par Anaïs Laborde. Mais aux Terrasses de Citeaux, on va au delà de la simple dégustation.

Ce caveau de dégustation décline l’œnoutourisme sous toutes ses forme.  « Nous proposons des pic-niques dégustations autour des vins du domaine » explique Anaïs Laborde. Ces généreux pic-niques individuels sont préparés par le chef étoilé Laurent Peugeot et se dégustent accompagnés d’un choix de vins de Philippe Bouzereau à l’ombre des parasols.

Les vendredis, Anaïs propose également des visites de la vigne, dans le clos du Château. Explications du cycle végétatif de la vigne, de la vinification de vins rouges et des vins blanc, … tout est fait pour initier les visiteurs le plus sympathiquement possible. Le domaine Philippe Bouzereau est un domaine familial qui existe depuis 9 générations et s’étend sur 15 hectares de vignes de Santenay à Corton. L’appellation principale du domaine est évidemment Meursault. La dégustation qui clôt la visite prend ensuite tout son sens.

Aux Terrasses de Citeaux, l’accueil est chaleureux, enthousiaste et complet. Moins bien signalé que d’autres châteaux voisins ayant également misé sur l’ œnotourisme, l’endroit mérite pourtant davantage le détour. « Les clients qui arrivent ici, en règle générale, ils s’installent sur la terrasse, et ils n’arrivent plus à repartir. C’est tellement apaisant. On a vraiment un cadre magnifique ».

Terrasses de Citeaux Meursault
Terrasses de Citeaux Meursault Terrasses de Citeaux Meursault    Terrasses de Citeaux Meursault Terrasses de Citeaux Meursault Terrasses de Citeaux Meursault Terrasses de Citeaux Meursault Terrasses de Citeaux Meursault

Infos Pratiques :

Les Terrasses de Citeaux, 7 place de la République, 21190 Meursault. 03 80 21 20 32 terrasses@chateau-de-citeaux.com

Il est conseillé de réserver à l’avance pour les pic-niques et les visites.

Voir le site internet du domaine ici

Plus de Bonnes Adresses à consulter ici

Bonne adresse : le Décanteur à Montrouge

Un caviste, avant d’être une boutique, c’est un homme. Un homme qui choisit, en fonction de son histoire et de ses goûts, et qui nous propose sa « sélection ».

Aujourd’hui je vous présente Bruno Guarnieri , caviste à Montrouge.

Son credo : « proposer des vins sincères, des vins vrais, affranchis des différentes chapelles, qui procurent des émotions et des sensations ». Avec Bruno, il faut laisser ses certitudes sur le pas de la porte de cette avenue de Montrouge et se laisser surprendre car il aime « décaler, aller plus loin » et provoquer.

On y trouve une large sélection de vins français, mais aussi des vins étrangers, uniquement des « coups de coeurs » du patron. Il aime « les vins qui ont quelque chose à raconter, pas les vins qui se la racontent ».

Une grande table occupe presque tout la largeur de la boutique. Dessus, Bruno peut poser si vous le souhaitez des charcuteries de qualités, des vrais cornichons et du pain croustillant. Les accords mets-vins, la gastronomie sont aussi ses passions.

Les yeux de Bruno s’illuminent lorsqu’il raconte qu’à l’heure de l’apéro, « chacun goute ce qu’il a envie de gouter, et moi, je suis là pour éclairer. Il faut que l’esprit soit convivial, que du lien se crée autour de cette table, et que tout le monde se fasse plaisir ». Et avec un peu de chance, vous y croiserez sûrement Emmanuel Delmas, un fidèle client et ami de Bruno …

Le Décanteur, 62 rue Henri Ginoux, 92 120 Montrouge

Lire l’article rédigé par Emmanuel Delmas pour l’Avis du vin et celui de La cuisine de Bernard