Image 12

Bernard Magrez devient le premier propriétaire de grands crus classés du Bordelais

Bernard Magrez a fait l’acquisition du Château Haut Peyraguey, premier grand cru classé de Sauternes. Il devient ainsi le seul propriétaire de quatre domaines grand crus classés dans le Bordelais, sur quatre appellations différentes. Rencontre avec un homme de 76 ans qui figure au palmarès des 100 plus grandes fortunes de France, et qui « aime les difficultés ». 

« J’aime beaucoup le Sauternes. C’est un vin très difficile à produire, pour commencer. On aime les difficultés et ça, c’est une première difficulté ! On trouve dans le Sauternes des arômes absolument extraordinaires, qui sont des arômes dus à la qualité du terroir et à la qualité de l’élevage. C’est un travail différent du Médoc, différent de Saint Émilion, différent des Graves. »

« Nous avions déjà un château à Sauternes, le château Latrézotte, mais nous avons toujours souhaité avoir un premier grand cru classé de Sauternes. J’ai attendu un certain nombres d’années, parce que pour acheter quelque chose, il faut qu’il y ait un vendeur. Et j’ai donc fait l’acquisition de ce Château Haut-Peyraguey. » Ce premier grand cru classé de Sauternes de 12 hectares produit environ 28 000 bouteilles par an. Il se trouve sur le haut plateau des Bommes, juste en face du château d’Yquem. Propriété de la famille Pauly depuis 1914, le Clos Haut Peyraguey était dirigé depuis 2002 par Martine Langlais Pauly.

Une acquisition importante sur le plan international

« Ce premier grand cru classé de Sauternes vient se rajouter à trois autres grands crus classés que j’ai qui sont le château Pape Clément (grand cru classé de Graves), château La tour Carnet (grand cru classé du Médoc) et château Fombrauge (qui vient d’être classé grand cru de Saint Émilion). Ca nous fait quatre grands crus classés, donc nous sommes devenus les premiers propriétaires de grands crus classés en Bordelais sur quatre appellations différentes. C’est quelque chose qui est très important sur le plan international. »

A lire également sur ce sujet, le billet de Nicolas de Rouyn, journaliste spécialisé et blogueur (Bon Vivant), qui estime que « c’est tellement difficile à produire et si compliqué à vendre qu’on ne gagne pas (ou peu) d’argent avec un sauternes. Il y faut une passion dévorante et authentique. En revanche, on peut espérer que l’arrivée d’un personnage de ce calibre dans l’appellation va booster l’intérêt pour ces vins magiques. »

Une réflexion sur “Bernard Magrez devient le premier propriétaire de grands crus classés du Bordelais

  1. Pingback: Une entrevue filmée à propos du Château Clos Haut Peyraguey | Le Blog de Bernard Magrez

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s