image-11

Rencontre avec : Champagne Lenoble

Rencontre avec Antoine Malassagne, président des Champagne Lenoble. Une maison fondée en 1920 qui est désormais gérée par Antoine et sa soeur, quatrième génération à travailler au domaine.  Ingénieur chimiste de formation, Antoine Malassagne est désormais l’œnologue de la maison. Il a donc fait le choix de faire agréer les 18 ha de vignes du domaine en Haute Valeur Environnementale (HVE).

Il explique quels sont, selon lui, les avantages de ce mode de culture raisonné par rapport à une culture bio.

« C’est assez restrictif car il faut limiter les intrants chimiques, mais c’est assez intéressant parce qu’on revient à un vrai travail de paysan, un travail du sol. Le problème du bio, c’est au niveau du traitement du mildiou, qui est un vrai problème en Champagne. En bio, c’est une maladie qui se traite uniquement avec le cuivre. Le cuivre est un métal lourd et pour traiter correctement le mildiou, il faut mettre beaucoup de cuivre. »

« Vaut il mieux mettre peu de molécules chimiques ou beaucoup de métal lourd comme le cuivre ? Moi je suis ingénieur chimiste de formation, moi j’ai choisi la lutte raisonnée pour pouvoir choisir une molécule chimique et l’utiliser à quantité minimale pour préserver la nature. Le cuivre, quand il est fixé dans le sol, il y est fixé pour une à trois générations. Une molécule chimique, elle est lavée au bout de quelques heures. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s