Le pineau d’Aunis, atout atypique des Coteaux du Vendômois

C’est l’histoire d’un vignoble confidentiel, qui produit un cépage qui l’est encore encore plus. Une toute jeune appellation (l’AOC Coteau du Vendomois a été obtenue en 2011 seulement) à moins de 200km de Paris, au cœur du val de Loire  (voir ici). Un vignoble porté par une poignée de vignerons qui ont tous à cœur de faire découvrir leur cépage emblématique : le pineau d’Aunis, raisin rouge qui produit des vins gris et rouges. 

Le pineau d’Aunis tient son nom du village d’Aunis près de Saumur. Il s’appellait également autrefois Chenin noir ou Pinot d’Aunis, bien qu’il n’ait aucun lien avec le pinot noir … "Dans la vigne, c’est un cépage qui est très producteur. C’est tout le travail de maîtrise du vigneron qui va faire la différence" explique Michael Andry, directeur technique de la cave coopérative du Vendômois. Vinifié en vin rouge, la structure tannique arrive très tôt. Donc il faut trouver des méthodes pour avoir de la couleur, car c’est un cépage qui n’a pas beaucoup d’anthocyanes, donc son jus est très peu coloré, mais qui a beaucoup de tannins. Il faut donc trouver le juste équilibre. C’est tout l’art du vigneron, de sélectionner et de rechercher la méthode la plus adaptée."

Benoît Brazilier, président du syndicat des vignerons du Vendômois, le pineau d’Aunis est un cépage qui permet de faire d’excellents vins de terroir. "On reste des petits domaines où on laisse travailler la nature tout en la guidant avec des moyens assez simples. Ici il n’y a pas de grands domaines technologiques. On fait des vins assez "terroir". On adapte la technique, pour avoir des vins de qualité, tout en gardant l’esprit du terroir. Par exemple moi je travaille surtout sur les maîtrises des températures pendant les vinifications. Mais le plus gros du travail se fait en amont, à la vigne. Il s’agit de trouver les parcelles adaptées aux cuvées que l’on veut faire et de les conduire de manière à avoir une bonne maturité."

Pineau d'Aunis - Copyright Marthe Henry : L'actu du vin 7Pineau d'Aunis - Copyright Marthe Henry : L'actu du vin 4 Pineau d'Aunis - Copyright Marthe Henry : L'actu du vin 5 Pineau d'Aunis - Copyright Marthe Henry : L'actu du vin 6Pineau d'Aunis - Copyright Marthe Henry : L'actu du vin 2Pineau d'Aunis - Copyright Marthe Henry : L'actu du vin 3

Ce cépage typique et atypique peut être vinifié en vin rosé (dit "gris") ou en vin rouge.  Patrice Colin, vigneron à Thoré-la-Rochette, lui trouve un arôme bien caractéristique de pâte d’amande. "Un pineau d’Aunis qui est mûr, comme un chenin qui est mûr, n’est pas acide. Si on l’analyse en laboratoire, oui, il y a entre 5 et 6 grammes d’acidité. Mais quand on le déguste, cela ne se sent pas du tout. Au contraire, quand il est très mûr, on sent une certaine sucrosité, avec des arômes de pâte d’amande. On n’est pas sur les arômes de pamplemousse ou de citron, mais bien de pâte d’amande malgré les 6 grammes d’acidité. C’est ce qui compte."

Vinifié en rouge, ce cépage qui est parfois dit "rustique" est très puissant. "Quand les gens ne connaissent pas, ils trouvent tout de suite que le vin est très poivré, très épicé. Ce sont des vins qui au bout de 3 ans s’ouvrent pleinement et donc les tanins se fondent. On trouve ici quelque chose que l’on ne trouve pas ailleurs. Il y a une vraie typicité de ce cépage" explique Michael Andry.

Pineau d'Aunis - Copyright Marthe Henry : L'actu du vin
Pineau d'Aunis - Copyright Marthe Henry : L'actu du vin 1Coteaux du Vendomois1 - Copyright Marthe Henry : L'actu du vin

Coup de Cœur

Mon coup de cœur (si je devais ne conseiller qu’une seule bouteille à goûter pour se rendre compte de la singularité de ce cépage, ce qui bien sûr, est une hérésie…), serait cette cuvée Intuition de Patrice Colin.

Un peu d’Oenotourisme

La région du Vendômois regorge également de curiosités touristiques comme le village de Lavardin. Classé parmi les plus beaux villages de France, il est surplombé d’un château médiéval aujourd’hui occupé par un petit troupeau de chèvres. La vue sur les coteaux du Loir est à couper le souffle.

Vous pouvez également vous rendre la Maison du vin et des produits du terroir Vendômois à Thoré-la-Rochette qui propose à la vente les vins des différents producteurs de l’appellation. Un autorail authentique des années cinquante qui offre une ballade commentée de 2h45  à la découverte de la vallée du Loir y dépose ses passagers pour une dégustation de produits régionaux. Coteaux du Vendomois2- Copyright Marthe Henry : L'actu du vinCoteaux du Vendomois - Copyright Marthe Henry : L'actu du vinCarte vignoble LoireSuivez les vins de l’AOC Coteaux du Vendômois sur Facebook 

Merci à Michèle Piron Soulat pour cette belle découverte !

Lire aussi : 

- Bertrand Minchin, le magicien des vins du Berry 

- Alliance Loire présente ses "Secrets de Chais"

- Rencontre avec Pascal Jolivet, viticulteur à Sancerre et Pouilly Fumé

Rentrée littéraire : ma sélection de nouveaux livres sur le vin

Rentrée littéraire livres sur le vin - Copyright Marthe Henry L'actu du vin

Avec la rentrée vient fort heureusement la rentrée littéraire, qui concerne également les livres sur le vin. J’ai donc sélectionné trois ouvrages pour des publics différents. Un récit sur la passion de l’auteure Colette pour le vin, une encyclopédie des vins de Bourgogne et deux bandes dessinées humoristiques sur la Bourgogne et le Bordeaux. En attendant de pouvoir lire le nouvel opus de Miss Glouglou annoncé également pour la rentrée et la nouvelle BD de Benoist Simmat sur la Bourgogne …

Rentrée littéraire livres sur le vin - Copyright Marthe Henry L'actu du vinRentrée littéraire livres sur le vin - Copyright Marthe Henry L'actu du vin

Originaire du nord de la Bourgogne, dans l’Yonne, Colette a été toute enfant initiée au vin. Au fil de sa vie, ce sont ses (trois) maris qui lui ont ensuite fait découvrir d’autres régions viticoles : Jura, Provence, … Le vin est présent dans nombre de ses romans, remis en contexte ici par l’auteur. En épicurienne affirmée, Colette aimait le vin mais surtout elle s’y intéressait. Elle a entretenu une longue correspondance avec Lucien Brocard, un négociant en vin berrichon et avec un viticulteur du Beaujolais, Jean Guillermet. 

Ce livre passionnant m’a fait redécouvrir une auteure qui pour moi n’évoquait qu’un vague souvenir de Dialogues de Bêtes (lu à l’école sans doute). On y apprends beaucoup d’anecdotes sur la consommation de vin au début du XXe siècle. Savez vous par exemple que l’ancêtre du Coca-Cola est en fait une boisson bien française faite de mélange de feuilles de coca et de vin, appelé "vin de coca". Ce breuvage inventé par un dénommé Mariani était en fait une drogue et fut interdit par la suite.  

Au fil du récit, on suit Colette dans sa  apprentissage du vin, on découvre les lettres inédites à ses amis vignerons et négociants, on appréhende les rationnement en vin pendant la guerre … Ce livre passionnant se lit comme un roman et donne furieusement envie de se rendre au musée Colette à Saint Sauveur en Puisaye, le village bourguignon où Colette a passé son enfance. Sa vie, elle l’a terminée à Paris, rue de Beaujolais … Pour aller plus loin, vous pouvez consulter le site Colette et le vin.

Colette, la passion du vin parBernard Lonjon, Éditions du Moment, 17,95€ (sortie le 19 août)

Rentrée littéraire livres sur le vin - Copyright Marthe Henry L'actu du vinRentrée littéraire livres sur le vin - Copyright Marthe Henry L'actu du vin

Le vin de Bourgogne, par Jean François Bazin, c’est le livre que tout amoureux de la Bourgogne devrait avoir dans sa bibliothèque. Parce qu’il est complet, illustré, pratique et passionnant. Appellation par appellation, on sillonne la Bourgogne du Nord au Sud, de Chablis à Macon. C’est Aubert de Villaine, le gérant du domaine de la Romanée Conti et président de l’association pour l‘inscription des Climats de Bourgogne à l’Unesco qui préface cet ouvrage de référence.

Outre l’histoire et la description des climats, le livres est truffé de petites infos insolites mises en avant dans des encadrés. On peut le lire d’une traite ou alors choisir de se renseigner sur une appellation en particulier, apprendre les pratiques vitivinicoles locales, découvrir les enjeux économiques qui dépendent de la production de vin ou encore apprendre à déguster "à la bourguignonne". Aucun aspect n’est oublié, pas même la gastronomie locale, si intimement liée à la consommation de vin. 

Un livre d’expert, écrit par Jean-François Bazin, journaliste et auteur, ex- président du Conseil régional de Bourgogne et passionné de vin, et illustré des cartes de Sylvain Pitiot et Jean-Charles Servant qui font référence en matière de recensement des centaines de climats bourguignons mais à la portée du plus grand nombre. 

Le Vin de Bourgogne par Jean-François Bazin, Dunod,  27 euros (disponible le 4 septembre)

Rentrée littéraire livres sur le vin - BD -Copyright Marthe Henry L'actu du vinRentrée littéraire livres sur le vin - BD -Copyright Marthe Henry L'actu du vin

Deux nouvelles bande dessinées sur le vin, Les fondus du vin de Bourgogne et Les fondus du vin de Bordeaux sont également venu agrandir le rayon BD de ma bibliothèque sur le vin. Rien à voir avec le récit initiatique Les Ignorants d’Étienne Davodeau, ni avec les intrigues de la série Château Bordeaux où avec les BD enquêtes de Benoist Simmat

Le ton est humoristique. Le fond est didactique. Pour vous faire une idée, vous pouvez d’ailleurs en lire un extrait ici. La BD compte une courte histoire par page et met en scène une bande d’amis œnophiles qui part à la découverte des vins de la région. Une lecture récréative mais instructive, idéale pour les amateurs de vin débutants. 

Le petit plus de ces BD, c’est un "cahier de notes"  réalisé en partenariat avec La Revue du Vin de France, à la fin de l’album, qui présente les vignobles. Cartes, glossaires, historqiues et clés d’entrées pour mieux comprendre la région viticole à laquelle est consacrée la BD.  

Les fondus du vin de Bordeaux, Scénario : Cazenove & Richez – Dessin : Carrère Prix : 10,60 € (disponible le 4 septembre)

Les fondus du vin de Bourgogne, Scénario : Cazenove & Richez – Dessin : Carrère Prix : 10,60 € (disponible le 4 septembre)

Vous aimerez surement ces autres livres sur le vin:

- La bouteille de vin, histoire d’une révolution par Jean Robert Pitte

- Invignez vous ! de Jacques Dupont

- Elixirs de Jane Anson

- Le vin pour ceux qui n’y connaissent rien par Ophélie Neiman

- Le Guide de l’Alter Vin par Laurent Baraou et Monsieur Septime

- Vin leçons de dégustation par Emmanuel Delmas

- Le Dom Pérignon Code par Benoist Simmat

- 1001 secrets sur le vin par Régis Cailleau

- Tour du monde épicurien des vins insolite de Claude Gilois

Mes vacances #4 : Une bouteille à la mer

Bouteille à la mer - Copyright Marthe Henry L'actu du vin

Pour clore en beauté cette série d’articles sur les vacances, changement de décor ! Après Chablis, Beaune et Autun, cap au Sud. Passée la très jolie gare SNCF de Tain l’Hermitage et son magnifique panorama (ci dessus) sur le vignoble, direction le bord de mer. 48h de dépaysement en autarcie totale. 48h pour buller et plonger dans le dernier livre de Jean Robert Pitte : La bouteille de vin, histoire d’une révolution. 

Bouteille à la mer - Copyright Marthe Henry L'actu du vinBouteille à la mer - Copyright Marthe Henry L'actu du vinBouteille à la mer - Copyright Marthe Henry L'actu du vin

Entre les pins et les lauriers en fleurs, avec en bruit de fond les clapotis de la mer et les jeux des enfants, plongeons donc dans ce livre. Cette somme même. Car c’est un récit hyper détaillé et très documenté que nous propose Jean-Robert Pitte.  Il faut dire que Jean Robert Pitte, ex-président de la Sorbonne, est à la fois membre de l’Institut, président de la Société de géographie et président de l’Académie du vin de France. C’est notamment lui qui a orchestré l’hiver dernier le colloque "Pourquoi aimer le vin"

L’amour, voila un des premiers thèmes abordé dans le livre. Vous connaissez sans doute ce fameux mot de Musset : "Qu’importe le flacon pourvu qu’on ait l’ivresse."  Et bien le premier choc du livre de Jean-Robert Pitte, est de découvrir qu’en fait, Musset ne parlait pas de boisson mais d’amour et que la phrase qui précède cette citation (mais qui est bien moins connue, allez savoir pourquoi) est : "Aimer est le grand point qu’importe la maitresse". 

Tout ce que je savais de l’histoire de la bouteille remontait à cette exposition sur la cave de Joséphine au Château de Rueil-Malmaison. La deuxième claque de ce livre est de se rendre compte que comme pour le champagne, nous devons une fois de plus remercier les Anglais. Ce sont eux qui, au 17e siècle, ont vraiment mis au point les premières bouteilles de vin et eux encore qui sont allé au Portugal trouver un système de bouchage adapté.

Si vous êtes passionné de vin ou féru d’histoire, ce livre est pour vous ! Depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours, tous les contenants sont passés en revue (même les plus insolites) et resitués dans leurs contextes historiques grâce à des citations littéraires. La lecture est fluide et même si le livre est assez imposant (310 pages quand même) il se lit comme un roman. 

Bouteille à la mer - Copyright Marthe Henry L'actu du vinBouteille à la mer - Copyright Marthe Henry L'actu du vin

Pour agrémenter ces deux jours de lecture au soleil, j’ai eu le plaisir de déguster un vieux Meursault de Pierre Boillot dont le millésime avait malheureusement disparu et un tout nouveau champagne, le champagne Brimoncourt. Cette cuvée brut "Régence" aux notes crémeuses est surtout composée de chardonnay, avec juste ce qu’il faut de vivacité et de fruité pour donner envie d’en prendre un deuxième verre en regardant le soleil se coucher… 

Bouteille à la mer - Copyright Marthe Henry L'actu du vinBouteille à la mer - Copyright Marthe Henry L'actu du vin

Bouteille à la mer - Copyright Marthe Henry L'actu du vinBouteille à la mer - Copyright Marthe Henry L'actu du vinBouteille à la mer - Copyright Marthe Henry L'actu du vin

Jean Robert Pitte - Marthe Henry L'actu du vinPour en savoir plus sur l’histoire de la bouteille de vin vous pouvez lire cet article de l’Avis du Vin – Le Figaro ou voir l’interview vidéo de Jean Robert Pitte ci-dessus . 

bouteille-vin-histoire-dune-revolution-L-ZJQKdo

La Bouteille de vin – Histoire d’une révolution

Auteur: Jean-Robert Pitte
Editeur: Tallandier 
Prix: 26,80€

Merci à Laurent pour son hospitalité et à François pour cette pétillante découverte !

Retrouvez plus d’articles de livres sur le vin que j’ai aimé

Mes vacances en Bourgogne #3 de Beaune à Autun en passant par ma cuisine

Copyright - Marthe Henry L'actu du vinCopyright - Marthe Henry L'actu du vin

À Beaune, capitale des vins de Bourgogne, il existe un endroit dédié à l’eau : le parc de la Bouzaize, situé aux pieds des vignes de la Côte de Beaune. Les 5 hectares de ce parc ont été acquis entre 1886 et 1910, notamment au moment de la crise du phylloxéra par le maire, Paul Bouchard. Il avait souhaité acquérir les terrains aux abords de la source de la rivière nommée « La Bouzaise » afin d’assurer la qualité d’approvisionnement en eau de la population beaunoise.

Conçu sur le principe d’un parc à l’anglaise, la végétation existante a été partiellement conservée, notamment les aulnes. En 1930, un élevage piscicole est mis en place au sein du parc dans une cabane située au milieu du lac (on en conserve une image précise grâce aux cartes postales de l’époque). Truites et brochets peuplaient alors le grand bassin. Vers 1940, un parc animalier est également créé. Un enclos pour les daims est aménagé. D’autres animaux seront ensuite introduits dans les années 1960.

Copyright - Marthe Henry L'actu du vinCopyright - Marthe Henry L'actu du vinCopyright - Marthe Henry L'actu du vinCopyright - Marthe Henry L'actu du vinCopyright - Marthe Henry L'actu du vinCopyright - Marthe Henry L'actu du vin

Ce parc dont l’accès est libre est particulièrement appréciable pour sa fraicheur et sa tranquillité l’été. On peut venir y lire sous les platanes. Les enfants peuvent profiter de l’aire de jeux, profiter de animaux peu farouches. Mais l’activité la plus prisée de tous reste le canotage. En cœur de la ville, c’est un endroit idéal pour se promener en famille.

Copyright - Marthe Henry L'actu du vinCopyright - Marthe Henry L'actu du vin

Copyright - Marthe Henry L'actu du vin

De retour à la maison, mettons nous en cuisine pour réaliser des brochettes de poulet marinées aux épices. Une recette simple, facile, économique mais tout à fait délicieuse.

Ingrédients (pour 6 brochettes) :

- 4 escalopes de poulet

- 2 citrons verts

- 1 poivron rouge

- 1 yahourt

- ail, gingembre, coriandre, paprika, cumin, curcuma, sel, poivre

Copyright - Marthe Henry L'actu du vinCopyright - Marthe Henry L'actu du vin

Copyright - Marthe Henry L'actu du vinCopyright - Marthe Henry L'actu du vin

Découper les escalopes de poulet en assez gros dés. Pressez les citrons verts et versez le jus sur les morceaux de poulets. Ajoutez deux gousses d’ail écrasées (ou coupé finement si, comme moi, vous n’avez pas de presse-ail) ainsi que des lamelles de gingembre frais. Ajoutez ensuite les épices : grains de coriandre, curcuma, curry, paprika, cumin, piment. Enfin, ajouter le yahourt blanc (type brassé). Mélangez et réservez au frais pendant 2h.

Copyright - Marthe Henry L'actu du vinCopyright - Marthe Henry L'actu du vinCopyright - Marthe Henry L'actu du vin

Constituez ensuite les brochettes en alternant viande marinée et morceaux de légumes. Poivron, tomates, oignons, selon ce que vous avez à disposition.

Copyright - Marthe Henry L'actu du vinCopyright - Marthe Henry L'actu du vinCopyright - Marthe Henry L'actu du vin

Pour accompagner ces brochettes de poulet mariné aux épices, j’ai choisi un Riesling alsacien : le Clos Saint-Odile de Pierre Sparr. Le Clos Saint-Odile est un clos qui a été formé à partir du XVIIe siècle. Il est composé de 15 hectares en terrasse, entouré de murs en grès roses. Ce Riesling aromatique et légèrement citronné s’accorde parfaitement avec ces brochettes de volailles doucement relevées.

Copyright - Marthe Henry L'actu du vinCopyright - Marthe Henry L'actu du vinCopyright - Marthe Henry L'actu du vin

Direction la ville clunisienne d’Autun pour une promenade placée sous le signe de l’histoire bourguignonne. Incontournable monument de cette ville d’histoire : la cathédrale Saint-Lazare. Construite au XIIe siècle pour accueillir les pélerins venus se recueillir sur les reliques de Saint-Lazare elle est un exemple exceptionnel de l’art roman bourguignon du XIIe siècle. Cet édifice clunisien est bâti sur le modèle de l’abbatiale de Paray-le-Monial.

Copyright - Marthe Henry L'actu du vinCopyright - Marthe Henry L'actu du vinCopyright - Marthe Henry L'actu du vin Copyright - Marthe Henry L'actu du vin Copyright - Marthe Henry L'actu du vinCopyright - Marthe Henry L'actu du vinCopyright - Marthe Henry L'actu du vin

Copyright - Marthe Henry L'actu du vinCopyright - Marthe Henry L'actu du vin

Autour de la cathédrale, n’hésitez pas à vous promener dans les ruelles étroites. On y découvre de très jolies maisons à colombages. Autun possède plus de 50 monuments classés ou inscrits à l’inventaire des Monuments historiques, témoins de 2000 ans d’histoire. Car outre les vestiges médiévaux, on peut aussi découvrir ceux de la cité romaine : Augustudunum. Quatre kilomètres et demi de remparts gallo-romains  sur les six qui protégeaient la ville sont encore visibles, ainsi que deux portes romaines, le théâtre antique, la pierre de Couhard (monument funéraire) et le temple dit de Janus (ci dessous en photo).

Copyright - Marthe Henry L'actu du vinCopyright - Marthe Henry L'actu du vin

Cette journée d’été sous le soleil bourguignon se termine par la découverte du Clos de la Chaise-Dieu 2011, monopole du Château de Santenay. Le Château de Santenay est appelé également Château Philippe le Hardi car il a appartenu au Duc de Bourgogne. C’est d’ailleurs ce dernier qui a imposé le pinot noir comme le seul cépage reconnu pour ses qualités à produire les vins rouges de Bourgogne. Le Château est aujourd’hui la propriété du Crédit Agricole.

Et encore un grand merci à mon chauffeur-accompagnateur, qui en plus d’être un chouette guide touristique cuit les brochettes à la perfection !

Vous aimerez également :

- Mes vacances en Bourgogne #2 : une journée à Beaune

- Mes vacances en Bourgogne #1 : une virée à Chablis

- Les Climats, un restaurant 100% Bourgogne à Paris

- Où boire un verre à Beaune ? 

Mes vacances en Bourgogne #2 : une journée à Beaune

Journée à Beaune - Copyright Marthe Henry

Les montgolfières au dessus des vignes, cela signifie vraiment qu’une belle journée d’été va commencer (ou se termine). On les entend glisser. On court à la fenêtre voir d’où elles arrivent, si elles vont passer près de la maison, comme quand on avait 8 ans. La plupart d’entre elles survolent toute la Côte de Nuits et la Côte de Beaune, le spectacle doit être à couper le souffle. Pour l’instant je n’ai jamais eu la chance de monter dans l’une d’entre elles, alors je me régale des photos prises par mon copain Aurélien
Journée à Beaune - Copyright Marthe HenryJournée à Beaune - Copyright Marthe HenryLe samedi à Beaune, c’est jour de marché. Le plus joli marché de la région, qui s’étale aux pieds de l’Hotel-Dieu et sous la Halle qui accueille le troisième dimanche de novembre la fameuse Vente des Vins des Hospices de Beaune. Outre les fruits et légumes de saisons, les plantes vivaces et les incontournables saucissons, il y a un stand incontournable : celui de la fromagerie Hess (situé sous la Halle justement). Époisse au lait cru, Brillat Savarin plus que crémeux, Trou du Cru, Délice de Pommard … tout est vraiment délicieux. Les jours de marché, certains fromages sont en promotion : difficile de résister !

Journée à Beaune - Copyright Marthe HenryJournée à Beaune - Copyright Marthe HenryJournée à Beaune - Copyright Marthe Henry

En rentrant, passer à proximité du Parc de la Bouzaize et se dire qu’il faudra vraiment venir se promener un jour dans cette petite oasis de fraicheur en plein cœur de Beaune. Fraicheur également en cave où je file ensuite en cave trouver un flacon digne de ce nom. Ici un Meursault Village 1978 de mon grand père, Pierre Boillot, qui sera parfait sur les fromages achetés au marché. Car oui, avec le fromage, même et surtout celui qui est sent très fort, on déguste un vin blanc. Même Jacques, Emmanuel, et Nicolas le disent ! (sûrement d’autres aussi d’ailleurs, hein). Journée à Beaune - Copyright Marthe HenryCopyright - Marthe Henry L'actu du vinJournée à Beaune - Copyright Marthe HenryCopyright - Marthe Henry L'actu du vinAprès l’indispensable sieste (oui j’ai craqué je suis une fille et une blogueuse donc il fallait bien qu’à un moment ou à un autre je vous montre mon chat), petite balade entre Meursault et Beaune. Vous ne pouvez pas passer à Meursault sans aller admirer l’église de style gothique qui date du XVe siècle située à proximité de la mairie au toit en tuiles vernissées, immortalisée dans La Grande Vadrouille de Gérard Oury (il faudra que je revienne là dessus aussi quand même un jour).
Journée à Beaune - Copyright Marthe Henry Journée à Beaune - Copyright Marthe HenryCopyright - Marthe Henry L'actu du vinJournée à Beaune - Copyright Marthe Henry
Journée à Beaune - Copyright Marthe HenryJournée à Beaune - Copyright Marthe Henry

Étape indispensable des vacances à Beaune : l’Athenaeum. Située juste en face de l’Hotel-Dieu, cet immense espace est dédié au vin sous toutes ses formes. On y trouve des bouteilles évidemment, des accessoires de dégustation en tous  genres, mais surtout une impressionnante collection d’ouvrages et revues dédiés au vin. Manuels techniques, BD, guides d’achats, romans policiers, mangas … c’est bien simple on y trouve tout ! C’est, avec Chapitre 20 à Paris, un des endroits où les passionnés de vin peuvent trouver la meilleure sélection.
Journée à Beaune - Copyright Marthe Henry

Plongée donc (non pas dans cette magnifique piscine offerte par un ami bien intentionné) dans l’essai de Jacques Dupont : Invignez Vous! Si vous ne l’avez pas encore lu, je vous le recommande. Pour moins de 10 euros, vous comprendrez mieux l’auto-dénigrement français de l’un de ses plus atout culturel et économique qu’est le vin. La loi Evin, les hygiénistes, le principe de précaution … le journaliste du Point pousse un vrai coup de gueule contre ceux qui stigmatisent la consommation de vin. Un pamphlet qui couche sur papier ce que beaucoup d’amateurs et de professionnels pensent de ces règles contraignantes et surtout parfois absurdes. Journée à Beaune - Copyright Marthe Henry

Pour finir la journée en beauté, quelques excellentes huîtres beaunoises. Je sais, ce n’est pas très locavore mais il y a deux excellents poissonniers à Beaune dont une Meilleur Ouvrier de France, alors parfois, je craque. Et pour l’occasion, une cuvée Célébris Extra Brut Rosé de chez Gosset, millésime 2007. Alors que je ne suis pas particulièrement fan du champagne rosé, je dois reconnaître que là j’ai vraiment été emballée ! La couleur rose très pale m’a d’ailleurs fait regarder l’étiquette à deux fois pour être sûre qu’il s’agissait bien de rosé. Journée à Beaune - Copyright Marthe Henry

En bonus, un extrait de la Grande Vadrouille et une interview de Jacques Dupont sur son livre Invignez Vous !

http://www.dailymotion.com/video/xzxmvv_jacques-dupont-invignez-vous_news

Vous aimerez aussi : 

Où boire un verre à Beaune ? 

Où Boire un verre à Meursault ?

Mes vacances en Bourgogne #1 : Une virée à Chablis

Mes vacances en Bourgogne #1 : une virée à Chablis

Chablis Daniel Etienne Defaix Copyright Marthe Henry

Pourquoi partir loin ? Et si on allait à Chablis ? Rendre visite à Daniel-Étienne Defaix qui nous fait saliver depuis si longtemps avec sa Cuisine au vin … À mi-chemin entre Paris et Beaune, c’est l’étape idéale sur la route des vacances !

Une fois arrivé à Chablis, difficile de rater la maison Defaix. Daniel-Étienne a été l’un des premiers vignerons à penser l’œnotourisme et à le mettre en pratique en permettant aux curieux de déguster, se restaurer et dormir dans un environnement vigneron. En bref : il veut ouvrir les portes (comme sur son logo). Sa cave / restaurant qu’il appelle "mâchon vigneron", La cuisine au vin, en est un très bel exemple. Au rez de chaussée on trouve la cave, seul caveau de dégustation du domaine, et à la cave on trouve le restaurant. Vous suivez ?

Chablis Daniel Etienne Defaix Copyright Marthe HenryChablis Daniel Etienne Defaix Copyright Marthe Henry

Le décor est assez insolite. Une immense cave (qui peut accueillir jusqu’à 300 personnes). Ou plus exactement 7 caves de maisons différentes qui ont été reliées les unes aux autres pour créer cet espace tout en pierres millénaires. Et au milieu de ces vieilles pierres, un mobilier design, transparent et couleur verre-or Chablis. Commandé spécialement par Daniel Étienne à une promotion de jeunes designers pour laisser passer la lumière et mettre en valeur la cave. Il leur a depuis cédé le brevet de ce mobilier unique.

Qu’est ce qu’on mange ? La cuisine y est traditionnelle mais exigeante dans le choix des produits. On y trouve des volailles et agneaux des environs, des fromages de chèvres fermiers du village voisin et des fruits et légumes du jardin de Daniel-Étienne entièrement cultivé au naturel, sans produits chimiques. Le concept : retrouver le goût des plats de nos grands mères et se faire plaisir en toute simplicité.

Qu’est ce qu’on boit ? Il n’y a pas que du Chablis à la carte ! Il y a aussi de très jolies références d’autres coins de Bourgogne et même de plus loin encore. Conseillée par le maitre des lieux, j’ai goûté cet excellent sauvignon bourguignon : le Saint Bris de Gérard Persenot, parfait avec la terrine de Lapin (avec des vrais morceaux de vrai lapin). Nous avons ensuite poursuivi avec "le roi des vins, et vins des rois" comme l’appelle Daniel-Étienne : le Chablis 1er Cru les Lys 2002. Un vin qu’il qualifie de "vin intellectuel", qu’il faut goûter pour apprécier, qui ne se livre pas complètement au premier abord. Le contraire d’un "vin putassier". Sublime avec une assiette de fromages, du cru évidemment.

Chablis Daniel Etienne Defaix Copyright Marthe HenryChablis Daniel Etienne Defaix Copyright Marthe HenryChablis Daniel Etienne Defaix Copyright Marthe HenryChablis Daniel Etienne Defaix Copyright Marthe HenryChablis Daniel Etienne Defaix Copyright Marthe Henry

Petite balade sur les hauteurs de Chablis ensuite pour mieux comprendre ce que Daniel-Étienne m’a expliqué sur le sol « kimméridgien » ( type de sol qui date du Jurassique supérieur, une marne argilo-calcaire avec de très nombreuses petites huîtres fossilisées). Les presque trente hectares que compte son domaines sont situés uniquement dans les meilleurs terroirs. Vous ne trouverez aucun "petit Chablis pas cher" chez lui. Vous trouverez en revanche des Chablis vieilles vignes, des Chablis Premier Crus (Les Lys, Vaillon et Côte de Léchet) et des Chablis Grands Crus (Blanchot et Grenouilles).  C’est également un des rares domaines à commercialiser des millésimes agés de 5 à 8 ans pour les 1er Crus.

Chablis Daniel Etienne Defaix Copyright Marthe HenryChablis Daniel Etienne Defaix Copyright Marthe HenryChablis Daniel Etienne Defaix Copyright Marthe HenryChablis Daniel Etienne Defaix Copyright Marthe Henry

Chablis Daniel Etienne Defaix Copyright Marthe HenryChablis Daniel Etienne Defaix Copyright Marthe Henry

Un Grand Merci à Daniel-Étienne pour son accueil si naturel et si prévenant. Merci pour avoir pris le temps. Et un grand bravo pour ce Chablis Les Grenouilles 2005 (que je n’ai pas réussi à conserver dans ma cave…) qui a changé la face de cette andouillette ! Rendez vous demain pour la suite de mes vacances en Bourgogne à Beaune. (Merci spécial à mon gentil accompagnateur-chauffeur aussi).

Domaine Daniel-Étienne Defaix, 14 Rue Auxerroise, 89800 Chablis. Tél / Fax : +33(0)3 86 42 14 44. 

Découvrez plus d’articles sur la Bourgogne ici

Bertrand Minchin, le magicien des vins du Berry

Copyright - Marthe Henry L'Actu du vin

Bertrand Minchin, comme ses vins, une fois que l’on connait, on ne peut plus s’en passer. Sa bonne humeur est contagieuse, ses vins remarquables. C’est à la Tour Saint Martin, non loin de Bourges que je suis allée lui rendre visite pour une dégustation où le temps semblait s’être arrêté…

Tuiles berrichonnes, cerisiers aux branches chargées de fruits, rosiers en fleurs : le lieu dit s’appelle "Saint Martin des lacs", ce n’est pas vraiment un nom prédestiné pour un domaine viticole. C’est une propriété familiale, perdue dans la campagne berrichonne où Bertrand est né (dans la Tour, en photo ci dessous) et vit toujours, ainsi que ses parents. Il n’y a pas une vigne à l’horizon, et pour cause, ici, c’est avant tout une exploitation agricole familiale céréalière. C’est Bertrand qui a créé le domaine viticole.

Copyright - Marthe Henry L'Actu du vin

"Je suis un passionné de vin, tout simplement. Je vendais du vin au salon de l’agriculture à Paris, j’ai monté une école de dégustation à l’Idréa où j’étais étudiant. J’étais déjà passionné de vin dans ma jeunesse et j’avais envie de monter ma propre affaire. Je voulais vivre de ma passion. Mon aventure du vin a vraiment commencé en 1987, et j’ai planté ma première vigne en 1988 et ensuite on a monté cette cave en 1994." C’est ainsi qu’est né le domaine de La Tour Saint Martin en appellation Menetou Salon, constitué d’une dizaine d’hectares de sauvignon sur la commune de Morogues et 7 hectares de pinot noir entre Bourges et Sancerre.

"On est vraiment sur un très beau terroir. A Morogues, on fait des vins magnifiques. J’ai eu une prise de conscience en 1999, à cause d’un désherbant qui s’appelait le Katana : j’ai vu mes vignes jaunir. Je me suis dit qu’il fallait arrêter les conneries. Donc depuis 2000, on a arrêté le désherbant, on travaille les sols, on évite de mettre des matières de synthèse… Je ne m’interdis pas d’en utiliser ponctuellement, par exemple les années où il y a beaucoup de mildiou, parce que je ne suis pas un ayatollah.

Copyright - Marthe Henry L'Actu du vinCopyright - Marthe Henry L'Actu du vin

"On a deux niveaux de gamme à Menetou-Salon. Morogues et Pommeraie qui sont nos cuvées traditionnelles et Honorine et Célestin nos grandes cuvées. Mon style de vin, ce que je recherche avant tout, c’est la pureté. J’aime les vins cristallins. Cela passe par des vinifications très pures, sans levures aromatiques, sans bidouille et avec des doses de soufre très raisonnable. Mes vins sont des vins de gourmandise et de plaisir mais avec une capacité à vieillir très intéressante."

"L’image des vins de Loire est celle de vins à boire dans les 2 ou 3 ans. Le mythe du sauvignon – pipi de chat à boire dans l’année c’est une catastrophe selon moi. Nos vins ont une capacité à vieillir 5 ou 15 ans magnifiques. Cette capacité de garde est trop peu connue, mais c’est aussi à cause du marché qui demande sans cesse des vins jeunes."

Un coup de folie

"Le Clos Delorme, c’est notre coup de folie. En 2003-2004 on a racheté des vignes situées sur l’appellation Valençay et un peu de Touraine. On a 15 hectares là bas. C’est un terroir complètement magique pour faire des sauvignons très intéressants, à boire dans les 3 ou 4 ans. Ce sont des vins assez explosifs, sur le fruit. On est sur des sables et des argiles en sous sols et les sables donnent des vins qui s’expriment beaucoup plus vite, qui sont plus exubérants."

Copyright - Marthe Henry L'Actu du vin Copyright - Marthe Henry L'Actu du vinCopyright - Marthe Henry L'Actu du vin

"Franc du Cot-Lié, c’est un assemblage en rouge de cot (60%) et cabernet franc (40%) et c’est vraiment mon petit chouchou. C’est un vin qui a une belle capacité de garde, qui a de la structure mais avec cette fraicheur ligérienne. Il est facile à boire, très agréable, mais avec de la puissance."

Un grand merci à Bertrand pour toutes ces belles découvertes … La cuvée Honorine reste mon grand coup de cœur mais le Franc du Cot-Lié 2007 a magnifiquement accompagné la côte de boeuf et La Tour Saint Martin 2012 avec les fromages de chèves berrichons, c’est de la gourmandise pure et simple ! Vous pouvez aller rendre visite à Bertrand  directement à La Tour Saint Martin (le mieux est quand même de prendre rendez vous au préalable). Mais vous pouvez également le croiser sur  de nombreux salons notamment ceux des vignerons indépendants.

Copyright - Marthe Henry L'Actu du vinCopyright - Marthe Henry L'Actu du vinCopyright - Marthe Henry L'Actu du vinCopyright - Marthe Henry L'Actu du vin

A voir également, cette vidéo sur la vinification de sa cuvée Célestin …

Et en bonus, cette vidéo incontournable sur les poules noires du Berry qu’élève Bertrand !